• UN BON GROS FEUILLETON

     

    La vérité sur l'affaire Harry Quebert, de Joël Dicker

    Oui, un bon gros feuilleton, je ne vois pas d'autre définition qui convienne mieux. Les découvertes sont distillées avec l'art du suspense qu'on attend d'un feuilletonniste, les personnages se révèlent évidemment autres qu'on ne croyait, tout le monde ment avec une imagination remarquable, les coups de théâtre (incendie, meurtre, fuites arrangées...) interviennent à point nommé pour interrompre les révélations, bref c'est parfaitement machiné - mais pas assez pour qu'on ne puisse répartir sa lecture  en plusieurs séquences (en tout cas moi, qui ai lu paresseusement par tranches au petit déjeuner!). Peut-être est-ce parce que les personnages ne sont ni particulièrement attachants ni très vrais (certains sont de vrais caricatures par moments: les scènes chez les Quinn...); la "folie" de Nola, l'incendie où meurt sa mère me semblent redevables à À l'est d'Eden comme à Psychose; les réflexions sur l'écriture n'ont rien d'exceptionnel et les extraits du roman de Quebert ne justifient guère la réputation qui lui est attachée...

    Grand prix de l'Académie Française? On relève pourtant des fautes de français (la plus voyante: "se rappeler de", réitérée avec constance..).


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :