• SHAKESPEARE

     

    Shakespeare, de Bill Bryson (Payot)

    Petit mystère: le sous-titre français, Antibiographie, alors que le sous titre anglais signifie "Le monde comme scène".

    Un ton très américain: pragmatisme, assaisonné de ce qu'Amélie Nothomb appelle humour, mais qui est souvent plaisanterie facile ("On ne sait trop comment écrire son nom, et lui non plus apparemment", par exemple...).

    Un grand mérite: accepter comme inconnu ce qui l'est, et appliquer des critiques de simple bon sens aux élucubrations de tous ceux qui ont voulu que les pièces de Shakespeare n'aient pas été écrites par lui.

    Ne m'apprend presque rien que je n'aie lu ailleurs (sinon quelques particularités des antistratfordiens) mais c'est une excellente synthèse de ce que l'on peut raisonnablement considérer comme sûr ou extrêmement probable touchant "le Barde".

    Et c'est très agréable à lire.

      


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :