• RONDEAU ET RONDEL... ENCORE!

     

     

    PETIT BONHEUR

      

     

    Quand je te vois le jour s’éclaire,

    Il me semble qu’à toucher terre

    Mes pas s’emplissent de vigueur

    Et que mon sang brasse l’ardeur

    Des sèves vertes de naguère.

     

    Croiser tes yeux, la belle affaire !

    Mais la peine en devient légère

    Et l’ombre s’inverse en couleur

    Quand je te vois.

     

    Présent furtif, grâce éphémère…

    Qu’importe si tu n’ouvres guère

    D’espace aux rêves de mon cœur ?

    Un sourire - plains ma candeur ! -

    Est tout ce qu’en passant j’espère

    Quand je te vois.

     

     

     

    ADIEU

      

     

    Vous me quitterez, vous aussi ;

    Adieu, vos yeux couleur d’eau claire,

    Adieu, le rêve de leur plaire,

    Adieu, douces mains sans merci !

     

    Rien ne nous appartient ici,

    Dit la sagesse populaire :

    Vous me quitterez, vous aussi,

    Adieu, vos yeux couleur d’eau claire !

     

    Tout s’évapore au vent transi,

    Le temps s’affole et s’accélère,

    Adieu, tristesse, adieu, colère,

    Toi, la crainte, et toi, le souci,

    Vous me quitterez, vous aussi…

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mireille VILBONNET
    Mardi 3 Avril 2012 à 14:13

    TRES intéressée par votre poésie, souhaite


    entrer en contact avec vous.  Mireille


     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :