• QUELQUES PRÉCISIONS

    Je n'ai pas d'a priori contre la poésie moderne - disons celle qui dérive des Illuminations de Rimbaud et des ambitions de Mallarmé. Mais c'est un fait qu'elle ne me procure pas les mêmes plaisirs que la poésie traditionnelle - disons celle qui rime plus ou moins et qui se comprend sans trop de gloses. De Baudelaire, je peux citer des strophes, mais presque rien de ses poèmes en prose, que pourtant j'admire... Quant aux surréalistes... cartésianisme invétéré, je suppose,...il m'est impossible d'entrer vraiment dans leurs arcanes.

    Cela écrit pour expliquer le titre de ce blog et le fait qu'on n'y trouvera guère que des poèmes de forme surannée aux yeux de certains.


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :