• PURISME LEXICAL ou CE QUE PARLER VEUT DIRE

    On appelle désormais humour toutes les formes de comique. Et tant pis si les dessins de presse sont plus souvent satiriques qu'humoristiques, tant pis si le ressort du rire n'est qu'un jeu de mots, si se moquer d'autrui est plutôt l'effet de l'ironie ou du sarcasme, et si la cocasserie d'un situation vient plutôt du hasard (ou d'une machination farcesque) que d'une disposition d'esprit!

    L'humour, autant qu'on sache, consiste d'abord à sourire de soi-même et de ses propres mécomptes ou malheurs. À la rigueur, de quelqu'un avec qui l'on sympathise.

    Baptiser comédie dramatique une pièce ou un film n'est pas non plus une expression des plus heureuses : est dramatique, au sens propre, tout ce qui concerne le théâtre; Molière est un auteur dramatique... Au théâtre, toute pièce qui finit bien est une comédie. Le drame romantique finit mal, même s'il se permet des incursions dans le registre comique; et les drames modernes n'ont pas davantage un dénouement heureux. Il suffirait d'appeler comédie tout ce qui comporte la happy end quasi de rigueur dans les séries télévisées...

    Quant à ces rébellions dont les commentateurs sportifs nous rebattent les oreilles, il serait bon de les ramener à leur modeste dimension de sursaut d'amour-propre ou désir de revanche!


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :