• POÈME EN PROSE

      

    MYSTÈRE  DES  MOTS

     

     

    Mystère des mots cherchant la bouche.

    Aveugles-nés, l'ombre les forme; la nuit façonne longuement les prétendants à la parole.

    Et les voici errant de cœur en cerveau, butant aux valves, des circonvolutions à tâtons espérant croiser l'issue.

     

    Qui les guide? Qui marque les élus? Qui renvoie dans les limbes de l'être celui-ci trop râpeux, cet autre arrogant, extravagant, et le terne, et le malingre, et le trop neuf sans échos, avec les galvaudés ou les rancis dans la crasse des siècles et nos bavardages?

    Qui sait pourquoi celui-ci soudain s'anime, haleur d'inattendu, d'inentendu, chalut raclant des fonds de l'âme d'obliques madrépores, d'improbables inflorescences?

    Qui dirait comment il se gorge de sang et d'air, à quel instant il emplit d'une saveur flatteuse le palais, par quelles notes il comble le désir informe de l'oreille? Qui comprend d'où lui vient la puissance d'enfin donner corps et vie à la chimère qu'on poursuit?

     

    Et qui demande quelle évidence le dépose, parfaitement adéquat dans son étrangeté première, au bord des lèvres, au fil de l'encre, cependant qu'affleure alentour le puzzle des pensées ignorées?

      

      


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :