• PETITE FANTAISIE DE PRINTEMPS

      

    BOUQUET MINEUR

     

      

    Pâle pourpre de l’ancolie,

    Dauphinelle aux fleurons d’azur,

    Et toi, compagne du vieux mur,

    Giroflée où l’or s’humilie ;

     

    Toi, marguerite qu’exfolie

    La quête d’un bonheur futur

    Et toi, cher souci qu’elle oublie,

    Comptant sans l’avenir impur ;

     

    Vous, étoiles du clair-obscur,

    Anémone qu’on dit sylvie

    Ou pervenche dont l’œil envie

    L’accent meurtri de bleuet sur :

     

    Régent sans Louvre ni Tibur

    D’un clos d’indécise survie,

    Fleurettes, comment être sûr

    Que mon stylet vous glorifie ?

      


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :