• LIEU COMMUN

     

     

                        LIEU COMMUN

     

      

     

     

    Ils sont si grands, tous ces poètes!

           Ta voix fluette

    Tremble de s'élever près d'eux;

    Mais le ciel bleu serait moins bleu

           Sans alouettes.

     

    Tu entends dans l'ombre des mots

           Où ils t'entraînent

    La voix des dieux bruire si haut!

    Mais au pays de La Fontaine

    Ne faut-il pas qu'auprès du chêne

           Ploie le roseau?

     

     

    Si grands qu'ils soient, poursuis ta quête;

           Ni la splendeur

    Ni les mystères de leurs fêtes

    N'épuisent parfums et couleurs;

    Pour toi aussi fleurit au cœur

           Des nuits secrètes

     

    La rose enchantée des poètes.

      

      

    (Extrait du recueil Alphabet)

      

      


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :