•  

    Le pantoum français a finalement peu à voir avec le modèle malais dont il se réclame. Ce sont les poètes du XIXème siècle, principalement les Parnassiens, qui l'ont codifié et pratiqué (Leconte de Lisle, par exemple).

    Baudelaire en a écrit un, "Harmonie du soir" - 'irrégulier en ceci: il n'utilise que deux rimes, et il ne s'achève pas par la reprise du premier vers. Ce qui n'enlève rien à la beauté du poème!

    Ma "Berceuse" respecte la règle formelle, mais non l'entrelacement de deux thèmes qui, en principe, caractérise ce type de poème.

      


    2 commentaires
  •  

    Forme utilisée par Dante dans La Divine Comédie.

    Poème composé de tercets (strophes de 3 vers) en nombre illimité; le premier et le troisième vers de chaque tercet riment ensemble, le second vers - celui du centre - détermine la rime des premier et troisième vers du tercet suivant, et ainsi de suite; le dernier tercet est suivi d'un vers isolé qui fournit la rime à son vers central.


    votre commentaire
  •  

    Le sonnet classique s'écrit plus fréquemment en alexandrins: ainsi "Bérénice (2)".

    Mais il est possible d'utiliser d'autres mètres, tel le décasyllabe de "Bérénice (1)".

    Toutefois ce dernier sonnet - en fait le premier que j'ai écrit - heurtera les puristes pour plusieurs raisons: les rimes des quatrains sont croisées (ou alternées) et non embrassées, et le contre-rejet de "quel" dans le dernier tercet est inimaginable pour un classique; je crois qu'il faut attendre Verlaine pour trouver ce genre de hardiesse (même le fameux "... escalier / Dérobé..." de Victor Hugo reste en retrait).  On pourrait tout de même soutenir que la douleur de Bérénice lui fournit une justification.


    votre commentaire
  • À propos du sonnet Deux cavaliers

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Genres médiévaux, initialement chantés et dansés (cf. ronde), abandonnés à la
    Renaissance et reparus au XVIIème siècle. Les plus connus sont ceux de Charles d'Orléans:"Le temps a laissé son manteau...".

    Les deux se caractérisent par des effets de refrain et l'utilisation de deux rimes seulement.

    Contre Peter Pan est un rondel, Princesse captive un rondeau.

      


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique