• EAU DE ROSE AROMATISÉE

    22, Britannia road, d'Amanda Hodgkinson

    Grand succès, dit la Dépêche du Midi. Certes un plutôt bon roman populaire.

    Un lecteur difficile comme moi se dit que le "lézard" sur lequel repose l'intrigue se subodore dès l'étrange première phrase. Pour le reste, construction classique, avec ses allers et retours entre présent et passé, la symétrie des deux infidélités amoureuses, et la présence forcément émouvante de la guerre. C'est le dénouement qui me fait parler d'eau de rose, il est évidemment fait pour rasséréner le lecteur.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :