• A-T-ELLE UNE FIN?

    Après la guerre, d'Hervé Le Corre

    J'ai détesté la première scène, dont la violence est écœurante.

    Mais la suite est belle, surtout les cahiers de Jean, et bien qu'ici encore la noirceur (c'est la loi du genre, je sais) me paraisse par moment poussée jusqu'à l'invraisemblance - non dans la peinture de la guerre d'Algérie, mais dans l'image du Bordeaux d'après guerre.

    Le style a de réelles qualités; un critique le qualifie de "flamboyant"; il est vrai qu'il est riche d'images, il est vrai aussi que la différence entre le ton des cahiers et celui des divers récits entrelacés est marquée avec justesse. Juste un détail: l'enchaînement des "et...et...et.." au lieu de virgules m'a parfois fait l'effet d'un procédé.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :