•    

     

        

     

     

     

     TABLEAU DE PRINTEMPS 


     

    Dans la chambre tiède et vermeille,

    L’enfant dort au creux du berceau ;

    Sur le balcon, tant qu’il sommeille,

    Venez, ma toile et mon pinceau ! 


    Près de la fenêtre entr’ouverte,

         L’oreille au guet,

    Je tempère d’une ombre verte

         L’or d’un bouquet. 


    Heure entre les heures sereine,

    Quand l’azur rayonnant du ciel

    Sur les ondes de son haleine

    Disperse des parfums de miel… 


    À mes doigts poursuivant leur rêve

         Voici mêlé

    Un rayon dansant que soulève

         Le souffle ailé, 


    Puis, furtive et folâtre intruse,

    La brise enlaçant le rideau

    Secoue en averse profuse

    La lumière sur le landau : 


    L’enfant sous la clarté câline

         Ouvre les yeux

    Et jase au rayon qui lutine

    Ses doigts joyeux,

      

    Et moi, dehors, je m’émerveille

    Lorsque des volets demi-clos

    S’égrène jusqu’à mon oreille

    Son rire en grêle de grelots.


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                           

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :